Einucent's Weblog

Une Moussaka que c’est pas de la Moussaka

Posted in Ecologia de tots los jorns by Mars on Octòbre 5, 2011

Allez,  en français pour une fois…

Je me suis librement inspiré d’une recette dont l’original est consultable ici. Elle m’a paru intéressante parce qu’elle évoque l’imbrication des étapes.
Un grec me ferait remarquer que mes courgettes sont de trop pour appeler ça Moussaka. J’ai accommodé en fonction de mes légumes disponibles et j’avais envie d’essayer le mariage Aubergine-Courgette-Tomate, déjà très concluant dans mes tians et autres barquettes d’aubergines farcies.
Les [mentions entre crochets] sont conservées de la recette d’origine mais ne correspondent pas à ce que j’ai fait. Les temps sont différents et je n’utilise jamais de poivre, mais un triplé sel-Cayenne-muscade.
J’ai pas fait de photos, j’avais pas l’appareil et de toutes façon quand on cuisine on se salit les mains.

Ingrédients :

La garniture :

(pour 4 personnes)
– 1 aubergine
– 3 petites courgettes
– 6 pommes de terre
– 250 g de bœuf haché (il faudra que j’essaye avec du tofu pour en servir à un autre public
– 3 tomates (+/- une demie brique de coulis de tomate)
– 1 oignon
– de l’huile d’olive
– du basilic,  de l’estragon
– de la cannelle
– une cuillerée à soupe de miel
– noix de muscade
– sel, poivre

Pour la Béchamel :

– 30 g de beurre
– 30 g de farine
– 33 cl de lait

Préparation :

1) La sauce tomate
– Émincer les oignons et les faire blondir dans une casserole.
– Ajouter la cannelle.
– Ajouter les tomates découpées grossièrement en dés.
…une bonne rasade d’huile d’olive,
…le basilic, l’estragon,
… et le miel, sans essuyer (ni lécher) la cuillère,
– saler, [poivrer,] et laisser réduire le tout à feu moyen.
(25 min ou plus, jusqu’à arriver à l’étape 5)

On doit obtenir une sauce, que l’on peut homogénéiser avec du coulis de tomate tout prêt).

Pendant que la sauce mijote…

2) Les aubergines et les courgettes
– Les découper en rondelles (sans les peler), saler généreusement, et les laisser dégorger le temps de l’étape 3.

Conseil pour faire dégorger : dans un plat, alterner des couche de tranches salées et une couche de papier absorbant ou les laisser dans une passoire.

3) Les pommes de terres
– Eplucher et découper les pommes de terres en fines rondelles.
– Disposer les rondelles de pommes de terre au fond d’un plat à gratin assez haut, huilé.
– Arroser les pommes de terres d’un peu du jus rendu par les tomates qui mijotent (ce qu’on peut avoir en surface avec la cuillère à soupe qui a servi pour le miel).
– Passer le plat de pommes de terre sous le grill [5 à 15 minutes] selon votre four, pour qu’elles dorent.

4) Les aubergines & co, le retour…
– Transvaser les rondelles vers une passoire en attrapant le papier absorbant, retourner le plat pour qu’ils s’égoutte.
– Les passer à la poêle à feu fort pour les faire griller un peu de chaque côté, les réserver en réutilisant le même plat.

5) La viande
– réserver la sauce tomate dans un grand bol.
– Dans la casserole, faire revenir la viande hachée à feu assez fort, saler, [poivrer] et verser l’eau rendue par la viande sur les pommes de terre toujours dans le four.
– Ajouter la sauce tomate-oignons et baisser le feu (très doux).

À ce moment, sortir le plat de pommes de terres du four et le préchauffer le four à 200°, thermostat 6-7 (180-210°C).
Les étapes 4 et 5 peuvent se mener de front.

6) La Béchamel
– Dans une petite casserole sur feu doux, faire fondre le beurre avec la farine et laisser blondir pour obtenir un appareil homogène.
– Incorporer PETIT À PETIT le lait en n’arrêtant jamais de remuer, ça peut prendre 20 bonnes minutes, on doit obtenir une sauce assez épaisse.
– Saler, [poivrer], râper la noix de muscade.

7) Les couches
– Par dessus la couche de pommes de terre, étaler la moitié de la viande hachée avec la tomate, puis la moitié des aubergines, puis l’autre moitié de viande, puis l’autre moitié des aubergines, un filet d’huile d’olive, puis la Béchamel.

8) La cuisson
– Enfourner le tout dans le four à 200°, thermostat 6-7, et laisser cuire 1 h (la Béchamel doit croustiller et être dorée).

Essayez, régalez vous et surtout CUISINEZ VOUS MÊMES !

Vous m’aidez à lui trouver un nom ? 😉

Advertisements
Tagged with:

6 responsas

Subscribe to comments with RSS.

  1. Òme de la Stacion said, on Octòbre 5, 2011 at 5:59 del matin

    Bon, nosautes ensajem de har de vin e justament la toa frasa « J’ai pas fait de photos, j’avais pas l’appareil et de toutes façon quand on cuisine on se salit les mains » nos a pertocats. Com har 5 o 10 fotos quan es a hum de calhau dab un eraflatge o una Bechamel ? La question es pausada…

    • Mars said, on Octòbre 5, 2011 at 4:02 del tantòst

      Lo còp que ven que vòle enlusir la recepta de fòtos, damande a Lutz (ò a quauqu’un mai) de jugar un ròtle d’assistent ò de reporter. Vese pas gaire d’autre biais. Que per chapusar, pòde bien essujar la pòuvera qu’ai sus las mans, lo temps de prenèr de las fòtos. ‘Na pòst ò ‘na paret pòt esperar quauquas segondas per quò far. En cuesina, fau pas, quelas quauquas segondas poden èsser quelas que te fan mancar lo plat-tot.

  2. janpeire said, on Octòbre 5, 2011 at 12:32 del tantòst

    « – 250 g de bœuf haché (il faudra que j’essaye avec du tofu pour en servir à un autre public »

    Luquau ? Lo daus emardors~embrenors de vegetarian ? 🙂
    Sens ‘ver esaiar, me songe que ‘quò marcha tot parrier de topinar a chascas vetz dau tòfo ne’n luòc de charn..

    Per far ‘na sauça bechamèla (sauça blancha), fau entau :
    – 40 g de farina
    – 50 g de margarina
    – 100 ml d’aiga freda
    – un pauc mens d’un demiei litre de lach
    – de la sau, dau pebre.

    Boiratz la farina e l’aiga freda dau temps que lu lach es mes a chaufar. Avant de le far bulhir, ajutatz la preparacion de farina e tornatz. Salatz, pebratz e laissatz reduire d’aici a aver la consistança voguda. la margarina o lu burre es ajutat après, a la fin, per pitits bocins.

    Afè, coma es dit, fau cosinar se-mesma.

    JP B

    • Mars said, on Octòbre 5, 2011 at 3:57 del tantòst

      T’auras pogut legir : qu’es un copiat/pejat de la recepta que me n’inspirèi. Pòrte la quantitat de buòu a sa mùeitat perqué quò suffís. Mas per ne’n servir a Lutz, me fau calcular ‘na varianta ente n’i a pas dau tot. Pense tamben que quò pòt virar ab lo tofu mas qu’es pas bien originau d’emplaçar tots los còps la charn per dau soja. Mon eideia es de querre de las receptas de paubres de davant las 30 gloriosa que lo monde sabia coma far per sevir ‘na plena taulejada amb tres còp ren de charn dins lo plat. Uèi seria per de las quetions eticas, amb un argument de moneda per ò afortir.

      I a n’amiga comuna que me mostrèt ‘na recepta de Béchamel vegan quí que pense d’ensajar daus-uns còps. Te merceje per la teuna mas me sembla que lhi manca un rós per començar la cueson.

      • janpeire said, on Octòbre 6, 2011 at 10:16 del matin

        Tentí una vetz la bechamèla vegetaliana, afè vegana per estre de mòda, aima mielhs un paubre rós farina-aiga-margarina ; as rason de me tornar prener sus lu nom e sus ma manca d’atencion dins quò qu’escrives maitot ;( .

        De consent coma te per dire que fau charchar dins las tiretas coma fasian la gent autravetz per se nurrir emb tres pomaterras. Me tòrne ‘pelar quante faguí l’obrador « tortiera » per de la gent de la descreissença…
        http://occitania.forumactif.com/t1076-la-tortiera

        Après es coma per tot, fau de la volontat, prener dau plaser e pas iò viuvre coma ‘na religion.

  3. Lutz said, on Octòbre 5, 2011 at 10:34 del tantòst

    Caldrà de tofu fumat cresi… Una idèia que pòdi ensajar ieu, benlèu…


Daissar una responsa

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Cambiar )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Cambiar )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Cambiar )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Cambiar )

Connecting to %s

%d bloggers like this: