Einucent's Weblog

On en est plus à insulter les électeurs du Front National

Posted in Occitâneries by Mars on setembre 17, 2013

Je mets ici le texte d’un commentaire que j’ai tapé sur Facebook. Il y sera immédiatement étoffé, (certainement) moins noyé et (peut-être) mieux repéré.

Il y a 15 ans, je militais au Manifeste contre le Front National et nous avancions à peu près ce que je que je restitue ici. C’est au moins le fondement de ma façon de traiter la question de l’extrême droite :
Le FN met le doigt sur les problèmes qui l’arrangent.
Parmi ces problèmes, certains sont réels.

  • Il y a bel et bien un nombre de chômeurs record, qui plus est compté avec de telles astuces statistiques qu’il faut le doubler pour avoir une idée de la quantité de gens dans la précarité.
  • Il y a bien des représentants déconnectés de leur électorat et des citoyens qui ont le sentiment de ne pas être représentés, d’entretenir une caste de gouvernants.
  • Il y a bien des institutions européennes phagocytées par des lobbies dont nous voyons les décisions s’appliquer sans avoir été consultés

D’autres questions sont soit exagérées, soient tout bonnement extrapolées :

  • l’immigration massive de travailleurs venus des anciennes colonies a bien servi l’économie française dans les trente glorieuses,
  • le mariage homo ne menace pas la société

Les solutions (aux problèmes réels) doivent être sociales, s’assurer que chacun ait de quoi vivre (un toit, de quoi manger à sa faim, un accès à la santé…), et pas juste survivre (je pense à l’opportunité de se cultiver et de s’épanouir…) Quant-aux autres questions, il est important de fournir des éléments de réflexion plus fouillés pour ne pas rester dans la réaction épidermique.
Toute la difficulté de l’exercice consiste à de pas se transformer en donneur de leçons ni nier le ressenti de nos concitoyens qui les a fait choisir le FN.

Les militants qui s’investissent en politique doivent avoir ce genre de préoccupations en amont d’une quelconque carrière s’ils veulent être crédible et faire la différence avec les professionnels de la politique que fustigent les anti-parlementaristes.

Nous sommes dans un système électoral, contestable certes mais seul garant de représentativité (nous ne connaissons pas les votations consulatives à la Suisse).
C’est quand il gagne des voix que le FN est vraiment dangereux, privé d’électorat il resterait à surveiller mais ne pourrait pas se prévaloir d’une légitimité populaire.
La seule option durable contre le FN c’est d’avoir des solutions progressistes à proposer à ceux qui lui fournissent une assise électorale. C’est un travail énorme qui commence par contrecarrer la démagogie ambiante qui consiste à transformer une vengeance viscérale en «légitime défense» (pour ne prendre que l’actualité la plus brulante).

J’avais 20 ans et je pensais que les partis de Gauche pouvaient être à même de porter ses solutions progressistes. Quand je vois aujourd’hui ce qu’on appelle des partis de Gauche, je déchante et je ne sais plus vers qui me tourner.
Mon choix de voter pour Jean-Luc Mélenchon aux présidentielles dernières m’a fait mettre de côté mes convictions en ce qui concerne une meilleure reconnaissance de notre occitanité. Précisément parce qu’il me semblait d’autant plus prégnant d’accorder la primauté à une grille de lecture séparant des solutions sociales des invectives démagogique de l’extrême droite.

Tagged with: , ,

Chartistes

Posted in Occitâneries by Mars on setembre 11, 2013

Le Ministre de l’Éducation Nationale vient de rendre publique une Charte de la laïcité régissant les comportements dans les écoles. Je n’ai pas étudié le document pour en juger le contenu. J’ai seulement en tête que durant le mandat précédent cette notion de laïcité avait déjà été triturée. Il s’agissait alors de la rendre «positive»… J’avais à l’époque considéré que tout qualificatif ajouté en réduisait le champ d’action. Nous-autres occitans avions déjà mis en application le concept au XIIIe siècle, quand tout individu passant les remparts de Toulouse devenait Toulousain de plein droit.
L’Histoire du pays sera ensuite passablement bousculée par l’intégration au royaume, s’ensuivront plusieurs siècles de culture politique purement hexagonale.
Il faut attendre 1905 et la loi de séparation de l’Église et de l’État pour que cette notion reparaisse, introduite avec toute la pompe qui pouvait avoir cours avant la guerre de 14. Cette même grandiloquence qui faisait dire à Jules Ferry que la colonisation était une mission civilisatrice dont les «hommes de race supérieure» étaient investis.

Nos sociaux-démocrates du XXIe siècle ont gardé un goût certain pour ces déclarations en grande pompe de la IIIe République. Leur culture politique découle en effet directement de ces civilisateurs autoproclamés. Cette charte supplémentaire ne m’évoque pas grand chose de plus qu’une posture : «Nous sommes ceux qui montrent la voie, l’attitude morale à adopter».
Le procédé confine au ridicule quand il s’agit d’une charte visant le bruit à la sortie des bars, le ramassage des crottes de chien ou la circulation à vélo sur les trottoirs.