Einucent's Weblog

Test Rue89

Posted in Uncategorized by Mars on julhet 7, 2011

J’ai fait hier un test sur Rue89 censé permettre de déterminer qui des différents candidats (potentiels, déclarés, toussa…) me conviendrait le mieux. Vous pouvez commencer par le faire vous même avant de regarder le décorticage que j’essaye ici ; clic droit, autre onglet, pour pas perdre ce billet de blog, ça serait dommage…

Après avoir fait le test moi même, j’ai cherché à savoir comment il fonctionnait. Quelle réponse amène à quelle question suivante ? Comment les programmes sont repérables, en fonction de quelles questions ?

Voilà dans un premier temps l’ensemble des résultats possibles. J’ai répondu méthodiquement «oui» à chaque fois, puis «oui» à chaque fois sauf à la dernière question… ainsi de suite jusqu’à choisir «non» systématiquement. Un peu comme 0000 ; 0001 ; 0010… les amateurs de binaire apprécieront.

Une question en amène une autre, d’où que leur ordre importe, en les notant au fur à mesure on peut se rendre compte que la question du mariage homosexuel arrive en troisième position dans une combinaison et en cinquième dans une autre. J’en ai conclu que dans le premier cas, on était amené à «sauter des cases» comme au jeu de l’oie. J’ai donc recensé toutes ces dépendances pour ne faire apparaître les question qu’une fois. Il se trouve qu’il y a des «voies de garage», un enchaînement de réponses donné peut très bien suffire à cataloguer la personne qui fait le test en quatre étapes. Dans d’autres cas des précisions sont nécessaires pour trancher. On constate (sur les lignes de la fin) une série de questions qui ne concernent que deux candidats, pour les départager.
résultats possibles

Un même candidat peut vous être attribué que vous ayez répondu oui ou non à certaines questions. c’est manifeste quand on synthétise. Je vous laisse apprécier les questions qui marquent un réel clivage idéologique. J’ai essayé de placer les candidats de Gauche à droite dans le sens de la lecture. Mon placement de Nicolas Hulot est extrêmement partial, tout comme celui d’Eva Joly, je l’admet volontiers.

La décentralisation n’en est pas un, dans l’hexagone c’est un sujet sur lequel on entend tout et son contraire. Au mieux on retrouve les points de vue des personnalités/partis qui se sont saisies de la question : François Bayrou et les écologistes y sont favorables, rejoints par Jean-Louis Borloo ; Jean-Pierre Chevènement et Jean-Luc Mélenchon en restant arcboutés sur le principe jacobin se trouvent de fait un point commun avec le Front National.
L’impôt sur le revenu en revanche convient globalement à Gauche mais est contesté à droite, il est dommage qu’aucune autre question ne permette de préciser les différentes approches en matière de fiscalité et de solidarité via l’impôt.
Le mariage homosexuel trouve un écho favorable chez Dominique de Villepin alors que François Bayrou s’y oppose. Pour le reste on peut le considérer comme un revendication soutenue par la Gauche du paysage politique.
Les avis sur l’économie de marché offrent une relative lisibilité gauche/droite et montrent la perplexité que cela suscite au Parti Socialiste.

Un remplissage plus complêt du tableau récapitulatif permettrait de tirer plus de conclusion. Les seules réponses recensés dans le test ne le permettent pas mais c’est possible en fouillant les programmes et les déclarations. Il est en effet de notoriété publique, par exemple, qu’Eva Joly compte s’attaquer à la concentration des pouvoirs dans les mains du Président alors que le test ne le fait pas apparaître. La question sur le revenu d’existence n’est posée que par rapport à des candidats de droite alors que la problématique est également abordée à Gauche.
Ce sera l’objet d’un complément de ce billet.

Tagged with:

Cantonalas 2011

Posted in Occitâneries by Mars on març 22, 2011

Espere que l’i avetz fach mèfi, diumenc passat, ciert de n’autres eran ‘pelat a votar per elegir lor conselhèr generau.

Bon, son de las cantonalas de merda, per mandar dau monde ad’un conselh dspartimentau (perdon generau) que n’avèm suvent ren de fotre. Quela institucion vilhòta es ‘na pròva que lo regime françès es pas fotut de se nuvelar. Los despartiments, los veiriá bien desapareissèr, tant coma lo Senat, au bordilhèr de l’Istòria. Queraque, ai segut la campanha quilhs darrièrs temps, jà perqué trabalhave per lo Partit Occitan (per lo despartiment 31)  a compaginar daus documents de campanha. Suèi content d’aver pogut ajudar a balhar ‘na charra design a ‘na campanha de n’orga occitanista. Aura faguèi un recapitulatiu daus results dau monde que se presentavan. Cerchèi per los candidats dau Partit Occitan, que se presentavan amb lo sostenh d’EuropeÉcologieLesVerts dins la magèr part daus cas manca dins lo despartiment 81, e suèi pas segur per lo despartiment 09 tafurèi  tamben, per Libertat e lo quite PNO.

Dempuèi diumenc a ser, constate coma tot lo monde que lo Front National faguèt dau bons scores e quò me fai pas plaser. L’extrèma dreita es presenta au segond torn dins 5 cas sus los 20 cantons que consultèi, un cas sus quatre. En venir entau lo segond partit de dreita, quò daissa pas gaire de plaça per far campanha sus de las tematicas culturalas.
Quò esplica lo chifre marrit de Daniel Rifà a Graulhèt. La campanha s’a facha en lo fotre fòra subjèct, un pauc a la maniera de 2002… M’explique mens los  chiffres minable daus autres candidats dau Tarn, benlèu la fòrça de la costuma de tornar mandar ‘na majoritat socialista… Lidwine Kempf a Fenolhèt, fai bien mielh, sens deguna experiença militant e amb la presença per ela tamben d’un FN fòrt. Parrièr de jòrdi La Boíssa, queraque, s’auria pogut esperar que bastiguèsse un electorat dempuèi lo temps.
La remarca vau per Jacme Pince en Ariège e Sergi Viaula a Salvanhac. Segiguèi pas la rason per la quina i ajèt pas d’aligança amb EÉLV, mas me sembla colhon, au PÒc  saben totjorn pas que los electors descubrissen lor nom un còp ‘ribats a l’ofici de votacion.

Legiguèi daus comentari entosiastes. Vertat que qu’es lo prumier còp que i a tant de candidats. Aime pas bien metre tot lo monde dins un mesme ensem « perqué son per l’occitan » mas suèi pas tot sol a voler constatar coma se comportan los electors quora se pausa la question occitana dins la campanha.

Gustau Aliròl se manten au segond torn (qu’es lo sol) constate qu’ò a pas bastit de qué presentar d’autres candidats a l’entorn de sa circonscripcion. Pèire Còsta fai un score onorable dins ‘na circonscripcion purida que lo quite PS i a pas vòugut batalhar contra la dreita e l’extrema dreita, en retorn lo sostenguèren per ‘nar prenèr ‘na vesta a lor plaça… Joan tomas se defend bien dins ‘na circonscripcion que balha la plaça au socialiste de la majoritat despartimentala tras lo prumièr torn.

Un segond torn « chausissètz la vòstra Mança » a St Martòri daissa Guí Barès de costa mas quò es pas amb desplaser.

Me plante quí, pretende pas far un analisi, rechampèi ‘mas los results per quilhs que los vòudrian.
Los results en .pdf

Si de non, chas me a Aimostiers, lo candidat comuniste dissident es passat au prumièr torn, davant lo PS e EÉLV. La dreita presentava pas degun, tot vai bien.

Tagged with: